Tourisme, Unioncamere: 53 milliards d'euros perdus en 2020 à cause de Covid – Championnat d’Europe 2020

16
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

La photographie présentée par ISNART-Unioncamere montre une réalité déjà établie les mois précédents, avec un secteur qui semble être le plus touché par la pandémie avec une perte de 53 milliards d'euros par rapport à 2019.

2020 se termine avec 53 milliards d'euros moins qu'en 2019 et pour les trois premiers mois de 2021 une perte de chiffre d'affaires de 7,9 milliards d'euros. C'est le résultat de l'analyse présentée par l'ISNART et Unioncamere qui décrivent la situation du secteur lors du webinaire «Le tourisme à venir: la relance part des territoires».

«Dans un contexte aussi complexe, il est essentiel de repenser le modèle organisationnel du secteur, de développer des formes de tourisme orientées vers la production de valeur, d'améliorer la qualité de l'offre et d'augmenter les services fournis par les opérateurs individuels et les territoires: un choix qui nécessite également de nouvelles modèles d'analyse "a souligné Roberto Di Vincenzo, président de l'ISNART, l'Institut de recherche touristique d'Unioncamere.

Le webinaire a été suivi par, entre autres, le Ministre du patrimoine culturel et des activités et du tourisme Dario Franceschini.

Le nouvel Observatoire sur l'économie du tourisme des chambres de commerce a été présenté

Dans cette situation difficile, il est nécessaire de réorganiser le secteur avec de nouveaux modèles d'analyse. C'est dans ce contexte qu'est né le nouvel Observatoire sur l'économie du tourisme des chambres de commerce, créé avec la contribution scientifique technique de l'ISNART et présenté aujourd'hui lors du webinaire.

<< La situation est vraiment dramatique et tout doit être mis en œuvre pour relancer un secteur si décisif pour notre pays. Les chambres de commerce sont restées proches des entreprises touristiques. Nous avons investi pour mettre en œuvre des actions opportunes, adaptées aux besoins de l'entreprise: de un soutien de liquidité pour les contributions pour assurer la sécurité de l'hospitalité jusqu'aux interventions de numérisation », a déclaré le président d'Unioncamere, Carlo Sangalli.

"Le système de Chambre peut contribuer au redémarrage en collaboration avec les Régions et le Gouvernement. La relance ne peut passer que des grandes priorités: l'innovation et le numérique, les verts et les jeunes avant tout" a conclu Sangalli.

Auparavant l'alarme avait été lancé par le président de Federalberghi concernant la situation des hôtels florentins, qui ont enregistré une baisse entre 70 et 80% des présences dans la ville.