Trois et dix ans de prison pour deux Russes pour des émeutes dans le football de l'Euro 2016 – Foot 2020

58

Le tribunal correctionnel des Bouches du Rhône (sud de la France) a condamné Mikhail Ivkin et Pavel Kossov à trois et dix ans de prison ferme, deux supporters russes accusés d'avoir laissé un fan anglais inconscient et grièvement blessé à Marseille, lors d'incidents violents en marge d'un match à l'Euro 2016.

Détenu depuis février 2018, comme son compatriote, après son arrestation en Allemagne, alors qu'il voulait voir le Spartak Moscou en route pour Bilbao (Espagne), Mikhail Ivkin devrait être libre "d'ici à la fin de la semaine" sa peine a été presque entièrement couverte par la détention préventive, a déclaré à l'AFP son avocat, Julien Pinelli.

Pavel Kossov, en revanche, retournera dans sa cellule.

Andrew Bache, supporter de Portsmouth, était à Marseille le 11 juin 2016 pour le match Angleterre-Russie. Mais ce lundi, il n'était pas présent à Aix-en-Provence (sud-est de la France) pour la résolution d'un processus entamé il y a une semaine.

Handicapé à vie, traumatisé, ce joueur de 55 ans n'a aucun souvenir d'avoir voyagé en France pour le Championnat d'Europe. Seul son fils, Harry, a voyagé, les deux premiers jours de l'audience, pour assister à l'épreuve de son père.

Le verdict, rendu après quatre heures de délibération, est moins sévère que les exigences. Vendredi, le procureur avait appelé à «entre 14 et 15 ans» de prison pour Kossov, le maximum pour violence intentionnelle entraînant un handicap permanent. Et une peine "n'excédant pas cinq ans" pour Ivkin.

Dans les images obtenues par les caméras de sécurité ou sur les réseaux sociaux, Mikhail Ivkin est vu en train de lancer une chaise à Bache à 17h00 et 20 secondes. La chaise ne frôle que le fan anglais, comme le montre une dernière vidéo montrée par sa défense.

Puis Pavel Kossov le frappe fort à la tête, par derrière. Grogui, Bache tombe au sol, comme une poupée de chiffon.

Ce coup a probablement provoqué «un court-circuit» chez la victime, «comme un KO en boxe», a expliqué jeudi un expert médical, se demandant «comment M. Bache est toujours en vie».

Mais, toujours selon cet expert, le principal dommage a sans doute été causé par un troisième fan russe, qui est vu donner un deuxième coup de poing à la tête d'Andrew Bache alors qu'il était déjà au sol, inconscient. Le problème est que cet attaquant n'a jamais été identifié.

ol / mdm / cf / gh / psr