Un euro encore plus étrange – Championnat d’Europe 2020

31

Rien n'est normal dans un Euro 2020 qui n'a pas été joué non plus quand il jouait. Avec un an de retard, entre juin et juillet prochains, on s'attend – une pandémie à travers – que les 24 équipes qualifiées depuis un an et demi entreront enfin dans la mêlée pour se battre pour le titre. Même l'expansion du coronavirus n'a pas poussé l'UEFA, toujours aussi moderne, à faire varier l'étrange format imaginé pour cette édition. Il y aura toujours 12 sites qui accueillent les matches, bien que l'évolution de la situation sanitaire mondiale nous oblige à tout prendre avec beaucoup de prudence et à ne pas exclure qu'il y aura des changements dans l'une des villes choisies: Amsterdam, Bakou, Bilbao, Bucarest, Budapest, Copenhague, Dublin, Glasgow, Londres, Munich, Rome et Saint-Pétersbourg.

Côté sportif, le niveau d'imprévisibilité est également très élevé, rendant quasiment impossible la définition de la liste des principaux candidats sans tenir compte de l'histoire. Parce qu'à l'heure actuelle, avec l'irrégularité que les équipes et les équipes nationales montrent après l'éclosion mondiale de la pandémie, faire des prévisions est devenu un métier aussi risqué que celui de dompteur de lions. Par ailleurs, il faut rappeler que la compétition a été inscrite dans le calendrier avec un chausse-pied, à quelques mois du début des éliminatoires de la Coupe du monde en Europe et du contentieux de la phase finale de la Ligue des Nations. Et le reste des footballeurs, pour quand?

Règne allongé

Après cinq ans, le Portugal pourra enfin défendre son trône dans un tournoi imprévisible

Dans cette optique, la France devrait peut-être se voir attribuer le label toujours lourd de meilleur prétendant pour succéder au toujours champion du Portugal, dont le règne a fini par être prolongé de cinq ans. L'équipe dirigée par Didier Deschamps affronte le tournoi en tant que champion du monde, un cursus suffisant pour en tenir compte. C'est un bloc solide, très bien compris et avec la majorité
de joueurs jouant ensemble pendant des années. De plus, ils ont Mbappé, le meilleur joueur européen du moment. Mais s'il n'a pas perdu en match officiel depuis juin 2019, sa défaite en match amical contre la Finlande il y a deux mois au Stade de France est la confirmation que maintenant plus que jamais tout peut arriver dans le monde du football.


Lire aussi

Oriol Dotras

Tokyo devrait accueillir les Jeux olympiques les plus difficiles depuis des décennies

En ce qui concerne l'équipe espagnole, les inconnues sont à l'ordre du jour. Il ne faut pas oublier l'équipe dirigée par Luis Enrique, champion de deux des trois dernières éditions du tournoi, elle est capable de combiner des matches désastreux comme la défaite 1-0 contre l'Ukraine avec des victoires historiques comme le 6-0 contre l'Allemagne en dans un mois. Sa performance au Championnat d'Europe est donc impossible à prévoir.

L'entraîneur asturien a un bloc de joueurs très défini et il n'y a que six ou sept places dans l'appel final qui peuvent varier. Luis Enrique a donné des opportunités à de nombreux joueurs et l'éventail des candidats est vaste. Bien que le premier doute vienne déjà dans le but, où le combat entre Kepa et De Gea a été rejoint par Unai Simón, partant dans les deux derniers engagements officiels. Un autre champ de bataille pour l'entraîneur national est au point d'attaque, où aucun des attaquants qu'il a essayés n'a fini de travailler. Rodrigo a peut-être été le plus récurrent, mais sa perte de notoriété à Leeds ne présage rien de bon. La blessure d'Alcacer, l'une des plus réussies, rend les choses encore plus difficiles.


Lire aussi

Carlos Ruiz

Ramos, Messi et Agüero, libres de négocier avec un autre club à partir du 1er janvier.

Quoi qu'il en soit, cette édition compliquée de la compétition continentale des équipes nationales promet d'apporter plus d'une et deux surprises. Même l'Allemagne, qui n'échoue jamais, n'apparaît sur l'affiche principale après la défaite concédée contre l'Espagne. Nous sommes confrontés au championnat d'Europe le plus étrange.