"Un milliard d'euros pour les soins de santé dans la région des Marches de la Mes, voici comment le dépenser" – Euro 2020

11
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode
"Un milliard d'euros pour les soins de santé dans la région des Marches de la Mes, voici comment le dépenser"
 - Euro 2020 2 'de lecture
Senigallia 06/09/2020
– Un milliard d'euros, c'est ce qui pourrait être alloué, à travers le M.E.S. (dont une grande partie du centre-droit ne veut pas) pour la santé de notre région en renforçant le territoire, l'hôpital et les services d'hygiène et de prévention.

Dans l'hypothèse encourageante de son acceptation, il sera nécessaire de bien étudier comment allouer ces ressources.

Par exemple avec des solos 1500000 euros nous pourrions augmenter le financement des cabinets des médecins de famille dans toute la région afin de les doter tous de:

– des outils de diagnostic de premier niveau pouvant être associés à la téléconsultation (4 types d'outils différents tous les 6000 patients environ) utiles pour le suivi des grandes maladies chroniques et pour résoudre plus rapidement les doutes diagnostiques aigus, réduisant ainsi les listes d'attente;

– étude infirmière (10 heures par semaine tous les 1000 patients) utile non seulement pour mener à bien ses tâches classiques, mais aussi et surtout pour mettre en œuvre cette médecine «d'initiative» (c'est-à-dire appel du patient du cabinet sans attendre son départ) de de loin le meilleur outil de prévention et de contrôle de la chronicité;

– du personnel de secrétariat en nombre homogène dans toute la région (10 heures tous les 500 patients environ), afin également de pouvoir réserver des services directement auprès du cabinet du médecin de famille;

– étudier les travailleurs sociaux (1 pour 10 mille personnes environ) pour intercepter et proposer des solutions pour l'ensemble de la grande tranche de la population touchée par la fragilité non seulement directement sanitaire mais aussi socio / économique, incapable de se référer aux services sociaux pour mille raisons différentes .

Ce coût annuel de 1,5 million de plus que le coût actuel ferait donc partie de ces dépenses structurelles dont nous avons tant besoin.

En fait, ils modifient le fonctionnement du système pour le mieux et pour toujours, ce qui se traduit par une meilleure santé de la population dans les années à venir avec une diminution des coûts de soins pour de nombreux patients chroniques (certainement moins d'hospitalisations).

De plus, en embauchant plus de personnel et en achetant des machines, une partie de l'argent dépensé est absolument remise en circulation.

Eh bien, voter pour moi, c'est poursuivre ce type de politiques, évidemment extensibles à d'autres secteurs de la santé, mais aussi à ceux de l'environnement, de la sécurité, de la recherche, du travail.

Il faut bien choisir et bien choisir en regardant vers l'avenir et pas seulement vers le consentement présent le plus profitable.