Une Italie excitée reçoit la Bosnie, sans Pjanic – Euro 2020

16

L'Italie fait ses débuts aujourd'hui en Ligue des Nations contre la Bosnie-Herzégovine à Florence, où elle n'a perdu aucun des 26 matchs qu'elle y a disputés, même si cette fois elle le fera sans public. L'Azzurra reprend la compétition dix mois après avoir bouclé la meilleure phase de qualification de son histoire et récupéré l'illusion de la main de Roberto Mancini après la débâcle qui signifiait être hors d'une Coupe du monde, celle de France 2018, pour la première fois en 60 années.

L'Italie a déjà battu la Bosnie à deux reprises en 2019 (2-1 et 0-3) dans leur carrière impeccable en phase de qualification pour l'Euro 2020, reportée à 2021 par le coronavirus. Les «azzurra» ont remporté les 10 matches de leur groupe, avec 37 buts en leur faveur, dont 9 lors du dernier contre l’Arménie (9-1), et ont prolongé leur meilleure séquence de victoires consécutives à 11.

La phase finale, en Italie

L'Italie fait maintenant face à la Ligue des Nations avec l'incitation que la phase finale (demi-finale et finale) se jouera en Italie en septembre ou octobre 2019. Pour y accéder, l'équipe de Mancini doit terminer première dans un groupe exigeant qui comprend les Pays-Bas. (son prochain rival lundi à Amsterdam) et la Pologne.

Marco Verratti est absent en raison d'une blessure en Italie, tandis qu'Emerson Palmieri et Sandro Tonali sont en quarantaine après s'être enregistrés positifs pour Covid-19 à Chelsea et Brescia, mais il a les objectifs de Ciro Immobile, tout nouveau Ballon d'Or.

Edin Dzeko sera le tireur d'une Bosnie sans Miralem Pjanic après le positif Covid-19 du nouveau joueur du Barça.