Une nouvelle vie pour l'agriculture à partir des déchets de pêche – Communiqué de presse – Marche – Championnat d’Europe 2020

127

UNIVERSITÉ POLYTECHNIQUE DE MARCHE

Produire des engrais organiques à partir de déchets de pêche pour une agriculture européenne durable. C'est le sujet du projet SEA2LAND, financé par le programme de recherche Horizon 2020.

Les chercheurs travaillent à fournir des solutions pour l'amélioration et l'adaptation des technologies de récupération des nutriments pour produire des engrais organiques à partir des sous-produits de la transformation du poisson et de l'aquaculture, grâce à des technologies innovantes: compostage avancé, bio-séchage, concentration et extraction par congélation, production d'algues, pyrolyse, technologies membranaires, extraction de la chitine, fractionnement thermomécanique et hydrolyse enzymatique.

Les Marches et l'industrie de la pêche des Marches seront les protagonistes de SEA2LAND avec la participation deUniversité polytechnique de Marche et l'entreprise CO.PE.MO, Coopérative de pêcheurs de coquillages située dans le port d'Ancône pour construire une usine pilote et valider une étude de cas, incluant les aspects économiques et sociaux, sur la production d'engrais à partir de déchets de transformation des produits de la mer.

«Les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui sont nombreux et le partage des besoins et des connaissances avec les organisations et les entreprises peut générer de nouvelles idées utiles à l'ensemble de la communauté», déclare le Recteur Prof. Gian Luca Gregori. Avec le projet Sea2Land, grâce aux connaissances scientifiques – a fait remarquer le recteur – la voie a été trouvée pour ancrer les concepts liés à la durabilité environnementale et à l'économie circulaire ".

En plus de celui d'Ancône, le projet comprendra 6 autres études de cas dans 6 zones représentatives du secteur de la pêche en Europe (Nord, Baltique, Atlantique, Cantabrique et Méditerranée).

Le projet SEA2LAND est une action d'innovation collaborative (IA) de 4 ans lancée en janvier 2021 et financée à hauteur de 7,7 millions d'euros par l'UE dans le cadre du programme Horizon 2020 dans le cadre de l'appel H2020-RUR-2020-1. Le projet SEA2LAND est coordonné par l'organisation espagnole Neiker-Instituto Vasco de Investigacion y Desarrollo Agrario Sa (NEIKER), coordinateur du projet, avec 25 autres partenaires de 11 pays différents (10 États européens et Chili).

Responsabilité éditoriale:
UNIVERSITÉ POLYTECHNIQUE DE MARCHE