Unicredit vend 3 milliards d'euros en NPL, la première étape pour descendre en dessous de 5 milliards de prêts douteux non essentiels à la fin de l'année – Foot 2020

44
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode

Unicredit vend 3 milliards d'euros en NPL, la première étape pour descendre en dessous de 5 milliards de prêts douteux non essentiels à la fin de l'année
 - Foot 2020Unicredit essaie d'accélérer la vente de nPL pour 3 milliards d'euros. Il le rapporte Il Sole 24 Ore, selon lequel la banque a prévu au plus d'ici septembre 2020 opérations: Tokyo (environ un milliard de Npl non garanti aux PME), Lisbonne (un milliard portefeuille mixte), New York (environ 700 millions de prêts hypothécaires NPL) e Loire (environ 250 millions crédits à la consommation).

Les fournitures étaient attendues. En décembre dernier, le PDG d'Unicredit à Londres Jean Paul Mustier, illustrant les objectifs du nouveau plan stratégique triennal 2020-2023, baptisé Équipe 23 (voir autre article de BeBeez), avait en effet déclaré que les prêts douteux bruts non essentiels tomberaient en dessous de 9 milliards d'euros fin 2019 et qu'ils baisseraient moins de 5 milliards fin 2020, alors que le un aperçu complet du portefeuille non essentiel a été confirmé à la fin de 2021.

Unicredit a ensuite clôturé 2019 avec des expositions dépréciées brutes non essentielles à quota 8,6 milliards d'euros, mieux que des conseils (9 milliards) et plus de moitié par rapport à l'objectif de 19,2 milliards d'euros du plan industriel Transfert 2019 (voir autre article de BeBeez), Ce qui signifie que pour arriver à la fin de l'année sous les 5 milliards, la banque devra mettre Portefeuilles NPL sur le marché pour un total d'un peu plus de 3,5 milliards.

Au niveau du groupe, les expositions brutes dépréciées ont diminué à 25,3 milliards d'euros à fin décembre 2019 avec une amélioration du NPE brut à 5%, tandis que les expositions nettes dépréciées du groupe étaient de 8,8 milliards et ratio des prêts douteux nets au total des prêts nets de 1,8%.