Viktor Ponedelnik, auteur du but victorieux de l'URSS lors de la Coupe d'Europe 1960, décède – Championnat d’Europe de Football 2020

14
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

L'ancien footballeur et entraîneur russe Viktor Ponedelnik, international de l'Union soviétique entre 1960 et 1964, avec qui il est devenu le premier champion continental à marquer le but soviétique en finale, est décédé à l'âge de 83 ans, a annoncé l'UEFA ce dimanche.

"Viktor Ponedelnik, qui a marqué le but de la victoire de l'URSS lors de la première finale du Championnat d'Europe en 1960, est décédé à l'âge de 83 ans", a confirmé l'instance dirigeante du football européen dans un communiqué.

Né à Rostov-sur-le-Don en 1937, L'ancien attaquant a débuté sa carrière à Rostselmash, devenu FC Rostov, où ses 50 buts en deux saisons lui ont permis de faire le saut au SKA Rostov-sur-le-Don en 1959. Il a également joué pour le CSKA et le Spartak Moscou.

Cependant, c'est le football de l'équipe nationale qui a fait entrer Ponedelnik dans l'histoire. Il a participé au Championnat d'Europe de 1960, la première édition du tournoi, où il a marqué le but gagnant pour l'URSS en prolongation en finale contre la Yougoslavie; C'est grâce à une tête à sept minutes de la fin du duel organisé au Parc des Princes à Paris, qui a brisé le 1-1 qui avait régné jusqu'à présent.

Ponedelnik était jusqu'à présent le seul survivant de l'équipe. "La finale a commencé dimanche à 22 heures, heure de Moscou, et à la fin des prolongations, il était déjà minuit, en gros lundi. Mon nom de famille – Pondelnik signifie« lundi »en russe – était un rêve des écrivains!" déclaré à une occasion.

Il était également présent à la Coupe du monde 1962 au Chili et à l'Eurocup 1964, dans lequel l'URSS a atteint la finale et est tombée à Madrid contre l'Espagne. Au total, il a marqué 20 buts sur ses 29 avec l'Union soviétique.

Après sa retraite en 1966, Ponedelnik fut l'entraîneur de Rostselmash lors de la campagne 1968-69, avant de devenir commentateur télévisé et conseiller de la Fédération russe de football. Depuis 2015, il a une statue tenant le trophée Henri Delaunay de la Coupe d'Europe aux portes du stade Olimp-2 à Rostov-sur-le-Don.