Nick Kyrgios condamné à une amende pour avoir craché et obscénité à l’US Open

46

Le fougueux Australien Nick Kyrgios a été condamné à une amende de 7 500 $ pour « crachats et obscénités audibles » lors de sa victoire au deuxième tour à l’US Open mercredi, ont déclaré les organisateurs du tournoi à Reuters.

L’amende était la plus importante infligée à un joueur du tournoi jusqu’à présent.

Le finaliste de Wimbledon a maintenu un dialogue continu avec lui-même tout au long de sa victoire 7-6 (3) 6-4 4-6 6-4 sur le Français Benjamin Bonzi, mais a débordé lorsqu’il a été breaké à la fin du quatrième set.

Il a immédiatement craché en direction de la boîte de ses joueurs et a insulté un homme qu’il jugeait insuffisamment favorable.

« Rentre chez toi si tu ne vas pas (juron) me soutenir, mon frère », a-t-il crié pendant le changement.

« Vous n’êtes pas un spectateur. »

Kyrgios s’est également plaint de l’odeur de cannabis lors de son match de nuit au stade Louis Armstrong, affirmant qu’il craignait que cela n’aggrave son asthme.

Les amendes pour conduite antisportive ne sont pas nouvelles pour le joueur de 27 ans.

Il a été condamné à une amende pour avoir craché sur un fan après sa victoire au premier tour à Wimbledon cette année et à nouveau pour avoir juré contre un arbitre lors de sa victoire houleuse au quatrième tour contre Stefanos Tsitsipas.

Kyrgios est également poursuivi pour diffamation par un fan qu’il a accusé d’avoir l’air d’avoir bu « 700 verres » lors de sa défaite en finale du majeur sur gazon, où il a également réprimandé les membres de sa boîte de joueurs.