Ons Jabeur dit que l’expérience de Wimbledon peut la propulser jusqu’à la finale de New York

19

La Tunisienne Ons Jabeur est prête à transformer son cauchemar de Wimbledon en un rêve à l’US Open, atteignant sa deuxième finale consécutive du Grand Chelem jeudi avec les outils dont elle a besoin pour aller jusqu’au bout.

La cinquième tête de série avait une longueur d’avance d’un set sur Elena Rybakina du Kazakhstan au All England Club, mais son sang-froid glacial a cédé la place à une frustration bouillante alors que sa forme s’effondrait et elle a laissé la victoire lui filer entre les doigts lors de la finale majeure sur gazon.

Deux mois plus tard, Jabeur a déclaré qu’elle était beaucoup plus confiante dans sa dernière tentative de premier titre majeur, après avoir mis fin à la séquence chaude de Caroline Garcia 6-1, 6-3 pour réserver une place dans la finale de samedi contre le numéro un mondial Iga Swiatek.

« Le simple fait d’aller à cette finale (de Wimbledon) a été vraiment difficile pour moi, en particulier le deuxième set », a déclaré Jabeur, la première femme africaine à atteindre la finale à Flushing Meadows à l’ère ouverte.

« Mais ensuite j’ai l’impression que cette finale, je vais à fond, je vais pour tout. »

Jabeur, qui n’a remporté sa première victoire en WTA qu’il y a un peu plus d’un an, a déclaré qu’elle prospérait grâce à la crédibilité qu’elle avait gagnée auprès des fans et qu’elle se concentrait sur la gestion de son stress sur le terrain.

« Cela me semble plus réel, pour être honnête avec vous, juste pour être à nouveau en finale », a-t-elle déclaré aux journalistes.

A lire :  Open de Chennai: Fruhvirtova bat Podoroska pour atteindre la première finale de la tournée

« (Je suis) juste heureux du fait que j’ai soutenu les résultats à Wimbledon et les gens ne sont pas vraiment surpris que je sois en finale, mais juste aller et venir et faire mon truc. »

Elle fait face à la lourde tâche de vaincre la numéro un mondiale Iga Swiatek samedi, après que la Polonaise ait survécu à une bataille 3-6, 6-1, 6-4 contre la Biélorusse Aryna Sabalenka.

Swiatek a battu Jabeur lors de leur dernière rencontre, la finale de Rome en mai, au cours d’une extraordinaire série de 37 victoires consécutives au cours desquelles elle a remporté son deuxième titre à Roland-Garros.

« Iga ne perd jamais les finales, donc ça va être très difficile », a déclaré Jabeur. « Ça va être un match difficile. J’y vais définitivement pour ma revanche. J’adore jouer sur cette surface et j’ai l’impression de savoir exactement quoi faire contre elle.