Paris : le CAC à l’équilibre, Wall Street attendu stable – Euro 2020

119

(CercleFinance.com) – La Bourse de Paris nous offre une séance profondément ennuyeuse, avec un CAC40 oscillant mollement entre l’équilibre et un repli de -0,1% (vers 5.660), comparable à celui de l’Euro-Stoxx50 (-0,3%).

Wall Street devrait débuter la séance de mardi sans grand changement et dans des volumes qui s’annoncent peu soutenus en l’absence d’éléments susceptibles d’orienter les investisseurs.

Les investisseurs ne trouvent plus de nouveaux catalyseurs pour faire monter un marché qui ne cesse de progresser depuis la fin du mois d’octobre.

Le marché parisien avait fini en baisse de 0,8% lundi, une ‘respiration’ qui était attendue après quatre séances de hausse sur cinq la semaine passée et une progression de 2,8% depuis le début de l’année.

‘Avec régularité, l’indice CAC 40 a atteint la zone de référence haussière à 5700/5730 points’, font remarquer les équipes de Kiplink Finance.

Pour la société de gestion parisienne, les objectifs haussiers de l’indice parisien se sont vite matérialisés, voire peut-être même un peu trop rapidement.

‘Avant un éventuel test sur la résistance supérieure de long terme à 5820 points, l’indice parisien pourrait marquer une pause dans son ascension et revenir momentanément sur la base support intermédiaire entre 5630 et 5580 points’, pronostique Kiplink.

A New York, les marchés boursiers américains ont clôturé en baisse lundi au terme d’une séance calme, victime de quelques prises de bénéfices après la série de records inscrits vendredi.

La séance s’annonce calme, sans tendance, en l’absence de chiffres ‘macro’ officiels (il n’y a que l’indice NFIB du moral des petites entreprises qui ressort en net repli à 95,9 en décembre contre 101,4 en novembre… ce qui n’a pas empêché le Russell-2000 de battre records sur records fin 2020).

A lire :  Consternation au Portugal après les cris racistes envers Marega, Solskjaer durcit le ton autour de Pogba !  - Championnat d'Europe 2020

Wall Street ne semble pas accorder un gros crédit aux déclarations de Raphael Bostic (FED d’Atlanta) qui soutiendrait une réduction des injections monétaires au 2ème semestre si l’économie US redémarre.

Pourtant, le rendement du ’10 ans’ a franchi les 1,165% dans la foulée, sans que personne ne s’en émeuve.

Cette remontée des taux soutient le dollar, qui grimpe en direction de 1,2160 face à l’euro.

En Asie, le Nikkei à Tokyo a clôturé en petite hausse de 0,1% alors que la Bourse de Hong Kong grimpait de son côté de quasiment 1%.

A Paris, Renault annonce que ses ventes mondiales de l’année 2020 ont baissé de 21,3% à 2.949.849 véhicules, sur un marché automobile en recul de 14,2% dans le contexte de pandémie mondiale de la Covid-19 et de mesures de confinement associées.

Suez a signé un accord avec son partenaire historique NWS Holdings Limited (NWS) pour acquérir les participations minoritaires de NWS dans toutes les activités communes des deux Groupes en Grande Chine.

Veolia indique avoir procédé avec succès à l’émission de 700 millions d’euros d’obligations à échéance janvier 2027 à un taux négatif de -0,021%, une première pour un émetteur BBB pour cette maturité. Les produits serviront à ses besoins de financement généraux.

Goldman Sachs réaffirme sa recommandation ‘achat’ sur Engie avec un objectif de cours rehaussé de 13,9 à 15,4 euros, anticipant des résultats 2020 en ligne avec les objectifs du groupe énergétique (résultat net entre 1,7 et 1,9 milliard d’euros).

Stifel maintient sa recommandation d’achat sur le titre Danone et relève son objectif de cours à 68 euros, contre 64 euros précédemment.

A lire :  Les athlètes mexicains ne participeraient pas à Tokyo 2020 si la crise des coronavirus se poursuit - Euro 2020