Sans Carlos Alcaraz, l’Espagne bat la Serbie 3-0 en ouverture de la Coupe Davis

34

Pas de Carlos Alcaraz, pas de problème pour l’Espagne.

Devant une couronne partisane à domicile à Valence, l’Espagne a remporté une victoire 3-0 contre la Serbie lors du match d’ouverture de la Coupe Davis mercredi pour prendre la tête de son groupe.

Alcaraz, le mieux classé, était arrivé à Valence la veille mais avait sauté le premier tour, qui se déroulait seulement trois jours après que l’adolescent espagnol ait remporté l’US Open. Il est apparu pendant les hymnes nationaux, au grand plaisir de la foule.

La victoire de dimanche sur Casper Ruud a vu Alcaraz, 19 ans, devenir le plus jeune homme à diriger le classement informatisé ATP depuis ses débuts en 1973.

Mais Albert Ramos Viñolas s’est rallié pour battre Laslo Đere 2-6, 7-6 (5), 7-5 dans le match d’ouverture qui a duré un peu moins de trois heures. Et Roberto Bautista Agut l’a emporté 7-6 (5), 7-6 (5) sur Miomir Kecmanović pour assurer la victoire.

La foule rugit de joie et Bautista Agut tomba à genoux après avoir placé un revers hors de portée de Kecmanović après 2 heures et 15 minutes.

« Les meilleures expériences de ma vie en jouant au tennis ont été dans cette compétition », a déclaré Bautista Agut. « Aujourd’hui, j’ai vraiment aimé jouer devant le public espagnol à Valence, à côté de ma ville natale.

« Je suis épuisé car c’était un match difficile et nous avons beaucoup de travail à faire cette semaine. »

Marcel Granollers et Pedro Martínez ont battu Nikola Ćaćić et Dušan Lajović 6-7 (5), 6-2, 6-2 en double pour achever de blanchir la Serbie, qui est privée de Novak Djokovic.

A lire :  Nick Kyrgios quitte l'équipe australienne de Coupe Davis

Granollers et Bautista Agut faisaient partie de l’équipe espagnole victorieuse de la Coupe Davis en 2019.

Trois autres sites – Bologne en Italie, Hambourg en Allemagne et Glasgow en Écosse – accueillent des matches de phase de groupes avant les quarts de finale sur un seul site qui se joueront dans la ville de Malaga, dans le sud de l’Espagne, en novembre.

Dans le groupe D, à Glasgow, Andy Murray a connu un retour décevant en Coupe Davis alors que les États-Unis ont remporté un match serré contre la Grande-Bretagne.

Tommy Paul a donné les devants aux Américains en battant Dan Evans 6-4, 4-6, 6-4. L’égalité semblait se diriger vers les Américains lorsque Cameron Norrie a perdu le premier set du deuxième simple en 45 minutes, mais Norris a récupéré pour battre Taylor Fritz 2-6, 7-6 (2), 7-5.

Murray a fait équipe en double avec Joe Salisbury pour seulement sa deuxième apparition en Coupe Davis depuis 2016, mais le duo a été battu 5-7, 6-4, 7-5 par Jack Sock et Rajeev Ram dans un match qui s’est terminé à 1 h du matin.

« Nous jouions contre l’une des plus grandes légendes du jeu, jouant dans son pays d’origine », a déclaré Sock au BBC. « C’était une ambiance électrique. Nous avons tenu le coup et avons remporté la victoire.

Les Américains affronteront le Kazakhstan lors de leur prochain match jeudi tandis que la Grande-Bretagne affrontera les Pays-Bas.

« C’est dur, il est 1h du matin un jeudi et nous devons repartir dans 13 heures », a déclaré le capitaine remplaçant américain Bob Bryan. « Le Kazakhstan ne sera pas plus facile. »

A lire :  Tiafoe confiant "vole haut" après le match d'ouverture de Tokyo

Dans le groupe C à Hambourg, un public local a contribué à propulser l’Allemagne vers sa première victoire contre la France depuis 1938.

Jan-Lennard Struff a placé l’Allemagne en tête avec une victoire 6-4, 2-6, 7-5 sur Benjamin Bonzi, après que le Français n’ait pas réussi à convertir deux balles de match. Mais Adrian Mannarino a égalisé l’égalité avec une victoire 6-4, 6-3 sur Oscar Otte.

Cependant, Kevin Krawietz et Tim Pütz ont maintenu leur record parfait en Coupe Davis en battant Nicolas Mahut et Arthur Rinderknech 6-2, 3-6, 7-6 (1) pour mettre fin à une série de huit défaites consécutives pour l’Allemagne contre la France.

Les hôtes se sont également imposés dans le groupe A, à Bologne, alors que l’Italie battait la Croatie 3-0.

Lorenzo Mussetti a dépassé Borna Gojo 6-4, 6-2 avant que Matteo Berrettini ne se rallie pour battre Borna Ćorić 6-7 (4), 6-2, 6-1. Fabio Fognini et Simone Bolelli ont également dû se remettre d’un set down pour battre Nikola Mektić et Mate Pavić 3-6, 7-5, 7-6 (3).

Gojo, Mektić et Pavić faisaient tous partie de l’équipe de Croatie qui a perdu contre la Russie lors de la finale de l’année dernière. La Croatie a également remporté la Coupe Davis en 2018.

La Russie ne pourra pas défendre son titre de l’année dernière après avoir été bannie des compétitions internationales par équipe en raison de l’invasion de l’Ukraine par la nation.