Simona Halep suspendue provisoirement pour dopage

25

La Roumaine Simona Halep a été suspendue provisoirement pour dopage, a confirmé vendredi l’Agence internationale pour l’intégrité du tennis (ITIA).

L’ITIA a confirmé que le joueur de tennis roumain de 31 ans avait été provisoirement suspendu en vertu de l’article 7.12.1 du programme antidopage du tennis 2022 (TADP).

Halep, a fourni un échantillon (divisé en échantillons A et B) lors de l’US Open en août de cette année et l’analyse a révélé que l’échantillon A contenait du FG-4592 (Roxadustat), qui est une substance interdite répertoriée dans le World Anti- 2022 Liste des interdictions de l’Agence antidopage (AMA).

L’ITIA a déclaré que les résultats d’analyse anormaux pour les substances non spécifiées entraînent une suspension provisoire obligatoire.

« Le joueur a exercé son droit de demander que l’échantillon B soit analysé, ce qui a confirmé la découverte dans l’échantillon A. Bien qu’il soit provisoirement suspendu, le joueur n’est pas autorisé à participer ou à assister à des événements de tennis sanctionnés organisés par les instances dirigeantes du sport », a déclaré l’organisme dans un communiqué.

L’ancienne star du tennis numéro un mondial sur Instagram a déclaré que cela « a été le plus grand choc de ma vie ».

« Tout au long de ma carrière, l’idée de tricherie ne m’a jamais traversé l’esprit une seule fois, car cela va totalement à l’encontre de toutes les valeurs avec lesquelles j’ai été éduqué. Face à une situation aussi injuste, je me sens complètement confus et trahi. Je me battrai jusqu’au bout pour prouver que je n’ai jamais pris sciemment de substance interdite et j’ai la foi que tôt ou tard la vérité sortira sur les titres ou l’argent C’est une question d’honneur, et l’histoire d’amour que j’ai développée avec le jeu de tennis au cours des 25 dernières années », a-t-elle ajouté.

A lire :  Roland Garros : Nadal prêt pour Roland-Garros malgré des blessures

L’ITIA est le tiers délégué, en vertu du Code mondial antidopage de la Fédération internationale de tennis, l’instance dirigeante internationale du sport.

Il est responsable de la gestion et de l’administration de l’antidopage dans le tennis professionnel conformément au TADP 2022.