TF1 et M6 veulent leurs euros – Foot – Euro – Foot 2020

118

Dans cinq jours, TF1 était censé diffuser en grande pompe le match d’ouverture de l’Euro 2020, Turquie-Italie, en direct du stade Olympique de Rome, avec son duo fétiche Grégoire Margotton-Bixente Lizarazu aux commentaires. Mais la pandémie de Covid-19 en a décidé autrement, forçant l’UEFA à reporter d’un an sa compétition (elle se tiendra du 11 juin au 11 juillet 2021).

Ce contretemps a poussé les deux chaînes en clair (TF1 et M6) qui retransmettent la compétition sur le territoire français à réclamer, selon nos informations, un remboursement temporaire des sommes déjà réglées. Elles ont acquis les droits de 23 matches (sur 51) pour un total de 50 M€, soit 25 M€ chacune, et doivent se partager 12 rencontres de groupes, dont le match d’ouverture (sur TF1 donc), ceux de l’équipe de France, 5 huitièmes de finale, 3 quarts de finale, les demi-finales et la finale (sur M6).

18 M€ déjà payés à l’UEFA

Pour l’heure, elles ont payé 35 % de ce montant, soit près de 18 M€, cet hiver, et devaient verser le solde d’ici au début de l’épreuve. Au vu du décalage d’un an, les sommes encore dues n’ont toujours pas été réglées, TF1 et M6 demandant même à l’UEFA un remboursement momentané du montant déjà versé.

Les deux chaînes ont essuyé un refus poli mais ferme de la Confédération européenne, quelque peu surprise par cette demande. En revanche, comme les autres diffuseurs de la compétition, TF1 et M6 ont obtenu de ne verser le solde que la saison prochaine. Un geste de l’UEFA, car rien ne l’oblige en principe à accepter un décalage des paiements.

TF1 et M6 ont payé moins que les autres diffuseurs

Dans les contrats signés avec les diffuseurs, la possibilité que l’Euro soit décalé d’un an est en effet prévue. C’est d’ailleurs pourquoi la Confédération euro­péenne a rapidement pris la décision de repousser d’un an le démarrage de sa compétition, sans crainte pour l’exécution de ses juteux contrats télévisés.

Du côté de l’UEFA, on glisse au passage que TF1 et M6 font partie des chaînes qui ont, pour l’instant, versé le plus faible pourcentage de leur facture. La plupart des autres diffuseurs internationaux ont, en moyenne, réglé entre 50 % et 60 % du montant final. Tout simplement parce que les deux chaînes françaises ont signé très tard leur contrat (fin novembre 2019) par rapport aux autres.

beIN Sports n’a toujours rien versé à l’UEFA

Elles ont payé leur première traite à la signature et la deuxième en janvier. Les deux dernières (en avril et en juin) sont donc reportées à la saison prochaine. François Pellissier, le directeur des sports de TF1, reconnaît « être en passe de trouver un accord avec l’UEFA, en bons partenaires ». Avant d’ajouter : « Il n’y a pas de discussions conflictuelles. » Mais pas de remboursement non plus.

Pour la France, beIN Sports a acquis le reste des rencontres (plus celles de TF1 et M6 en co-diffusion) réservées à une chaîne payante contre la promesse d’un chèque de 38 M€.

La chaîne d’origine qatarienne s’est engagée encore plus tard avec l’UEFA (dans le courant du mois de janvier 2020) et n’a toujours pas signé son contrat. Elle est attributaire des droits, mais n’a encore rien versé à l’UEFA. Autant dire qu’elle n’est pas pressée de le faire.