L'annulation de l'Euro 2020 n'est “ PAS une possibilité en raison du préjudice monétaire qu'elle pourrait provoquer '' – Championnat d’Europe 2020

34

L’UEFA n’a pas l’intention d’annuler les Championnats d’Europe de la saison estivale, en raison du préjudice financier qu’ils pourraient provoquer, selon des études.

Euro 2020 a été initialement reporté en mars dernier 12 mois en raison de la coronavirus épidémie, avec un simple retard d'un an effectué et le match à l'échelle européenne devrait avoir lieu en juin et juillet ces 12 mois.

Mais, la pandémie ayant néanmoins un maintien redoutable sur tout le continent et de nombreux endroits internationaux en confinement, on craint que l’occasion ne soit également annulée, mais ce n’est tout simplement pas une possibilité, ESPN, qui rapportent que l'UEFA examine un certain nombre de choix différents si l'occasion paneuropéenne ne peut pas avancer dans son format unique.

L'UEFA – dirigée par le président Aleksander Ceferin (à droite) – n'a aucune intention d'annuler l'Euro 2020

Wembley est sur le point d'accueillir les demi-finales et la finale, mais le Royaume-Uni est actuellement dans un troisième lockdown

EURO 2020 – QUATRE OPTIONS D'HÔTES UNIQUES

  1. France (Hôte des euros finaux, en 2016)
  2. Allemagne (Hôte des Euros suivants, en 2024)
  3. Angleterre et Ecosse (prêt à accueillir des jeux vidéo en Euro 2020)
  4. Russie (Hôte de la Coupe du monde 2018, bulle à Saint-Pétersbourg et Moscou)

Le rapport précise que l’annulation de l’Euro «serait ruineuse pour bon nombre des 55 associations nationales d’Europe et des initiatives et programmes de croissance de l’UEFA, qui dépendent tous du produit des principaux tournois pour fonctionner».

L'UEFA fera un choix ultime à la mi-mars, en admettant que la plupart des foules de capacités sont impossibles.

Le meilleur choix est que les stades aient une capacité de 70%, avec une alternative de 30% dans une seconde situation – Wembley est sur le point de remporter chaque demi-finale et l'ultime en juillet.

L’UEFA a un problème dans la mesure où 90% des billets ont déjà été achetés, avec une «quantité minimale» retournée après le report, ce qui peut poser problème si, comme prévu, les restrictions de foule sont appliquées.

Cependant, si le match – en raison de son déroulement dans 12 villes – ne peut pas se dérouler dans toute l'Europe, il existe des alternatives pour retomber sur correspondant à une occasion qui se déroule dans un seul pays, probablement derrière des portes closes d'une méthode analogue. aux huit derniers concurrents concluant la Ligue des champions de la saison finale à Lisbonne.

Mais avec 24 groupes à couvrir, quand il s'agit de matches sur un mois d'intervalle et de services de coaching pour chaque participant, cela pourrait être un énorme effort logistique – et il n'y a par la suite qu'une poignée d'hôtes potentiels.

Le Portugal a reçu la version finale des Championnats d'Europe, organisés en France en 2016

En tant qu'hôte de l'Euro 2016, la France est prise en compte d'une possibilité, tout comme l'Allemagne, qui s'apprête à porter la version 2024.

L’Angleterre et l’Écosse, qui sont toutes prêtes à organiser des jeux vidéo sur les concurrents de cette année, sont également une possibilité, car elles ont déjà mis en place l’infrastructure pour héberger des jeux vidéo dans une bulle.

Cependant, tous ces sites internationaux sont actuellement assiégés par un prix excessif des coronavirus, alors que le Brexit complique le scénario supplémentaire si le Royaume-Uni intervient en tant qu'hôte unique.

Hampden Park à Glasgow, en Écosse, peut également accueillir des matchs pour l'Euro 2020 de cet été

La quatrième possibilité est la Russie, qui a organisé la Coupe du monde 2018, avec une bulle limitée à 5 stades à Saint-Pétersbourg et à Moscou.

Pourtant, l’UEFA a actuellement la perspective qu’un hôte unique et une occasion se déroulant dans une seule bulle sécurisée par Covid est «extrêmement improbable» et une «situation pire».

Quelle que soit la méthode, le choix sera fait longtemps avant le congrès de l'UEFA le 20 avril, le président Aleksander Ceferin espérant qu'un déploiement de masse de vaccins sur tout le continent permettra au match de se dérouler aussi près de son format unique que possible. .