Le champagne perd son pétillant alors que la pandémie frappe les ventes – Championnat d’Europe 2020

8

Contenu de l'article

PARIS – Le champagne est tombé à plat l'année dernière, les ventes ayant chuté alors que la pandémie a forcé la fermeture des établissements de boissons et que des événements de célébration ont été mis sur la glace, bien que certaines acclamations de fin d'année aient signifié la baisse moins forte que prévu initialement.

Le groupe de producteurs CIVC a déclaré mardi que les ventes de bulles avaient chuté de 18% en 2020 en volume, ce qui pourrait entraîner une baisse de valeur de 1 milliard d'euros (1,2 milliard de dollars). Il s'attend à ce que la pandémie continue de peser sur la demande au premier semestre de cette année.

«C'est un peu mieux que ce que nous pensions», a déclaré le co-président du CIVC Maxime Toubart aux journalistes. «Partout dans le monde, même si nous n'avons pas le droit de faire la fête, il y avait encore des événements à célébrer, et le champagne est un symbole de fête.»

Les ventes du vin mousseux français ont souffert alors que les pays fermaient des restaurants et des bars et interdisaient les événements d'accueil pour tenter de freiner la propagation du coronavirus.

La France et les principaux débouchés d'exportation La Grande-Bretagne et les États-Unis ont chacun enregistré une baisse de 20% du volume des ventes de champagne en 2020, tandis que le Japon, autre marché majeur, a enregistré une baisse plus forte de 28%, a déclaré le CIVC.

L'Australie a été un point positif, avec des volumes exportés en hausse de 14%.

Les ventes totales de champagne sont tombées à 245 millions de bouteilles en 2020 contre près de 300 millions en 2019. En valeur, les estimations provisoires placent les ventes de 2020 à environ 4 milliards d'euros, a indiqué le CIVC.