Le russe Navalny affirme que le président Vladimir Poutine possède 1 milliard de palais avec un «club de lap-dance, un casino»; regarder la vidéo: The Tribune India – Championnat d’Europe 2020

20

Moscou, 22 janvier

La figure de l'opposition russe Alexei Navalny, qui a été arrêtée plus tôt cette semaine, a affirmé que le président Vladimir Poutine était propriétaire d'un palais d'un milliard d'euros doté d'un “ club de danse sur les genoux '', d'un théâtre et d'un casino dans ses locaux, selon les médias.

Dans une vidéo publiée sur Instagram, Navalny, qui est connu pour être un critique sévère de Poutine, a affirmé posséder les plans d'étage divulgués de la somptueuse propriété de Poutine sur la côte sud de la mer Noire en Russie, a rapporté le Daily Mail.

Des images 3D de l'intérieur du domaine indiquent que le "palais de Poutine" comprend une salle d'arcade avec des machines à sous et un tapis de danse, un spa et un théâtre à l'intérieur du manoir, ainsi qu'une patinoire souterraine et même des vignobles dans le parc.

Navalny a également affirmé que le domaine, qui comprend également une église et un club de strip-tease équipé d'une perche pour danseurs, est 39 fois plus grand que Monaco.

"C'est un État séparé au sein de la Russie. Et dans cet État, il y a un seul tsar irremplaçable, Poutine", a ajouté le journal Daily Star citant la figure de l'opposition dans la vidéo.

La vidéo fait partie d'une enquête publiée sur le blog de Navalny avec une vidéo Youtube de deux heures, qui a été enregistrée juste avant son arrestation dimanche à son arrivée à Moscou en provenance d'Allemagne où il a été soigné après avoir été prétendument empoisonné.

Mais, le porte-parole de Poutine, Dmitri Peskov, a rejeté les affirmations de Navalny, affirmant que ce dernier affirmait que les troupes fédérales russes gardaient l'enceinte était "un pur non-sens", ajoutant que Poutine "ne possède pas de palais".

Peskov a ajouté que le domaine colossal "n'a rien à voir avec le président ou le Kremlin, nous n'avons donc pas le moindre désir de nous intéresser" à qui le possède.

Navalny est tombé dans le coma lors d'un vol de la ville russe de Tomsk à Moscou le 20 août 2020, après quoi il a été transféré dans un hôpital de Berlin avec des symptômes d'empoisonnement présumés.

En septembre, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que Navalny avait été empoisonné avec l'agent neurotoxique de style soviétique Novichok.

Les autorités russes ont nié à plusieurs reprises les accusations et ont exigé de l'Allemagne des preuves solides.

Le personnage de l'opposition en probation a été inscrit sur une liste de personnes recherchées le 29 décembre 2020 et il restera en détention jusqu'à ce qu'une décision de justice soit rendue. – IANS