L'UEFA convoque une vidéoconférence mercredi pour discuter des solutions de fixation – Championnat d’Europe de Football 2020

82

Une réunion pour aider à tracer le chemin du football européen à travers la pandémie de coronavirus a été convoquée mercredi.

L'UEFA a invité les dirigeants de ses 55 associations nationales membres à une vidéoconférence à partir de 11 heures, heure du Royaume-Uni, pour recevoir une mise à jour des groupes de travail créés le 17 mars à la suite de la crise de Covid-19.

Un groupe de travail examine comment le calendrier des rencontres 2019-2020 peut être achevé, tandis que l'autre s'est concentré sur les questions économiques et réglementaires telles que les ajustements des contrats des joueurs et les fenêtres de transfert.

Il a été décidé de reporter l'Euro 2020 à l'été 2021 lors de cette réunion du 17 mars, parallèlement à l'engagement de terminer les compétitions nationales et européennes de clubs d'ici le 30 juin.

Cet objectif semble désormais optimiste à l'extrême, le continent étant toujours en proie à la pandémie. Il a été confirmé mercredi qu'il y a maintenant plus de décès liés aux coronavirus en Espagne qu'en Chine, où la flambée est originaire.

L'Italie a également été extrêmement durement touchée, avec plus de 10 000 décès liés au virus, tandis que le Royaume-Uni est en lock-out, le nombre de morts dépassant les 1 000 au cours du week-end.

Il a été signalé qu'une proposition que les associations membres seraient invitées à examiner impliquerait de terminer la saison 2019-2020 en août, puis de jouer une campagne 2020-21 raccourcie, afin d'éviter que cette saison ne chevauche les nouvelles dates de l'Euro 2020.

Le stade de Wembley doit maintenant accueillir la finale de l'Euro 2020 le 11 juillet 2021
Le stade de Wembley doit maintenant accueillir la finale de l'Euro 2020 le 11 juillet 2021 (Steven Paston / PA)

Un communiqué de l'UEFA publié lundi: «L'UEFA a invité les secrétaires généraux de ses 55 associations membres à une vidéoconférence le mercredi 1er avril à midi pour partager une mise à jour sur les progrès réalisés par les deux groupes de travail créés il y a deux semaines et discuter des options identifiées en ce qui concerne la reprogrammation potentielle des matchs.

«La réunion examinera les évolutions de toutes les compétitions des équipes nationales et des clubs de l'UEFA, ainsi que les progrès réalisés au niveau de la FIFA et au niveau européen sur des questions telles que les contrats des joueurs et le système de transfert.»

Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, accepte que toute planification ferme soit quasiment impossible compte tenu des perspectives incertaines actuelles.

Ceferin a déclaré au média italien La Repubblica ce week-end: «Il y a un plan A, B et C. Nous pouvons commencer en mai, en juin ou fin juin. Si nous ne pouvons le faire à aucune de ces trois dates, la saison serait probablement perdue.

L'UEFA convoque une vidéoconférence mercredi pour discuter des solutions de fixation - Championnat d'Europe de Football 2020Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin reconnaît que toute planification ferme est difficile (Niall Carson / PA)

«Il est également possible de terminer la saison au début de la saison prochaine, la saison prochaine commençant un peu tard. Il faudrait que cela fonctionne en ce qui concerne les joueurs et les périodes de signature. »

En termes de contrats de joueurs, le syndicat mondial des joueurs FIFPRO, qui est représenté au deuxième groupe de travail, a exprimé son soutien à l'idée de prolonger les offres jusqu'à la fin de la saison 2019-2020, à condition qu'il s'applique à tous les contrats et pas seulement à ceux de joueurs que les clubs voulaient garder.

Le secrétaire général du syndicat, Jonas Baer-Hoffmann, a déclaré plus tôt ce mois-ci: "Avec un peu de bon sens et la coopération de tout le monde, cela devrait être résolu."

Les dates d'un mercato sont à la discrétion individuelle des associations nationales, mais les membres de l'UEFA peuvent chercher à s'aligner pour éviter d'être désavantagés par une fermeture plus précoce qu'une compétition rivale.