Paul Leary (Butthole Surfers) partage la vidéo de «Gary Floyd Revisited», l'album «Born Stupid» sorti maintenant – Championnat d’Europe 2020

20

Paul Leary (Butthole Surfers) partage «Gary Floyd revisité», le dernier single de son prochain album solo de retour Né stupide, aujourd'hui sur Disque Shimmy / Bruit joyeux. Après près de 30 ans de pause, Leary est de retour avec un nouveau deuxième album solo Born Stupid, sorti maintenant.

Paul Leary a publié son premier album solo L'histoire des chiens en 1991. Et maintenant, trente ans plus tard, il publie la suite Né stupide. Trente ans peuvent sembler une durée étrangement excessive entre les albums, mais c’est à propos, car presque tous les moments forts de la carrière légendaire de Leary ont été étranges et excessifs.

Leary est surtout connu en tant que guitariste / chanteur du tristement célèbre groupe de noise rock psychédélique Butthole Surfers. Les enregistrements et les spectacles surréalistes agressifs des Butthole Surfers sont devenus une mythologie dans le monde de la musique underground. Le titre d'un profil de 2016 dans le magazine Vice résumait parfaitement cet héritage, déclarant que «Les surfeurs de Butthole étaient la quintessence de chaque légende du rock'n'roll enflammée que vous ayez jamais entendue.»

Au-delà de la personnalité extrême du groupe, Leary créait une musique vraiment brillante avec les Butthole Surfers. L’importance de ce travail peut être mesurée dans l’ampleur de l’influence du groupe. Il est bien connu que Kurt Cobain de Nirvana était un fervent admirateur. L'iconoclaste comique Eric Andre a reconnu avoir été inspiré par le groupe. Des piliers du rock d'arène comme U2 et John Paul Jones de Led Zeppelin peuvent également être ajoutés à cette liste – et tous deux ont collaboré avec Leary à divers titres.

Une grande partie de l'esprit créatif subversif qui a alimenté le meilleur travail des Butthole Surfers se retrouve dans les grooves du nouvel album charmant de Leary. Musicalement, Born Stupid s'éloigne largement de l'énergie punk atomique et des riffs métalliques fuzzed qui ont défini le son des Butthole Surfers. Au lieu de cela, Leary a créé un paysage sonore tout aussi fascinant rempli de calliopes de carnaval, de motifs de guitare western spaghetti et de valses de brasserie allemande décalées. Mais là où le travail des Butthole Surfers était souvent carrément axé sur la manipulation des sons et des textures, Born Stupid est fortement enraciné dans le métier de la chanson, et les paysages musicaux finement structurés du disque travaillent pour soutenir les histoires chantées.

Le lien entre la musique de Born Stupid et vintage Butthole Surfers n’est pas seulement stylistique. Les fans de longue date du travail de Leary seront ravis de la présence d’un couple d’interprétations radicalement retravaillées du matériel de l’époque des Butthole Surfers, y compris une version singulièrement démente de «The Shah Sleeps in Lee Harvey’s Grave».

Selon Leary, il n'y avait pas de grande vision derrière la conception de Born Stupid. «Je n’avais pas prévu de faire un autre album, mais au fil des années, les chansons me sont venues à l’esprit. Alors j'ai pensé que je pourrais aussi bien les enregistrer. Leary a saisi un moment culturel mûr pour envoyer cette musique dans le monde, alors que Born Stupid parle efficacement de l'état endommagé de la culture américaine contemporaine. Il n’ya pas de meilleur exemple que la chanson titre de l’album, un hymne parfait pour l’époque américaine moderne. «Avec tant de conflits et de périls dans ce monde, j’aimerais aider à améliorer les choses. Mais, à la place, je devais naître stupide », chante Leary dans un pays déformé, évoquant la voix de Lee Hazlewood chantée à travers un kazoo du cancer. Tout au long de l'album, Leary est rejoint par le batteur Josh Freese, connu pour son travail avec une gamme d'artistes, notamment The Vandals, Guns N ’Roses et Devo.

Il est important de noter que Born Stupid sera la première version de la nouvelle incarnation de Shimmy-Disc, l'influent label indépendant fondé par le producteur / musicien et impresario de la musique underground Kramer en 1987. Kramer a relancé Shimmy-Disc pour son mandat en 2020 en tant que Artiste en résidence de Joyful Noise Recordings. Leary et Kramer entretiennent une longue relation de collaboration. «Je connais Kramer depuis le début des années 1980, alors qu’il jouait pour Shockabilly», a déclaré Leary. «J'étais un grand fan et nous nous sommes rencontrés lorsque Shockabilly a joué à Austin, au Texas. Puis plus tard, les Butthole Surfers étaient sans bassiste, et Kramer nous a proposé de jouer de la basse pour une tournée européenne. Nous sommes amis depuis. »

(incorporer) https://www.youtube.com/watch?v=E3bNln__YpA (/ incorporer)

Leary’s Born Stupid est un projet approprié pour le redémarrage de Shimmy-Disc, l’album partage le sens de l’humour noir du label et son approche irrévérencieuse de la musique expérimentale. Alors peut-être n'est-il pas surprenant que Kramer (qui a également maîtrisé le LP) soit effusif dans ses éloges pour le projet.

«Le premier album solo de Paul Leary en trente ans est la première sortie sur mon label Shimmy-Disc du 21e siècle, qui devait commencer par un big bang», a expliqué Kramer. «Mais je pense que ce que nous avons ici est bien plus qu'une simple explosion. C’est plus comme un coup de feu entendu «autour du monde, je pense. Assourdissant dans son génie. Un univers entier de son et de chanson, à la fois poignant et pugnace, cueilli sans crainte de plus de quarante ans intrépides de stupidité infiniment hallucinante. Born Stupid est tellement inspirant qu'il me donne envie d'arrêter la musique maintenant, d'arrêter pendant que je suis en avance. Ça ne peut pas être mieux que ça. Trop tard maintenant, cependant. J'ai déjà acheté une nouvelle platine vinyle. On dirait que j'en suis jusqu'au bout. Merci beaucoup, Paul. Je t'en dois une."